bidet

bidet [ bidɛ ] n. m.
• 1534 « âne »; a. fr. bider « trotter »; o. i.
1Petit cheval de selle. Par ext. et souvent par plais. Cheval. Enfourcher son bidet. « À dada sur mon bidet » (comptine).
2(1739) Cuvette oblongue et basse, sur pied, servant à la toilette intime.

bidet nom masculin (ancien français bider, trotter) Petit cheval trapu et ramassé, autrefois répandu en Bretagne et en Normandie. ● bidet (citations) nom masculin (ancien français bider, trotter) Pierre de Ronsard château de la Possonnière, Couture-sur-Loir, 1524-prieuré de Saint-Cosme-en-l'Isle, près de Tours, 1585 Il y a autant de différence entre un Poète et un versificateur qu'entre un bidet et un généreux coursier de Naples. La Franciade bidet nom masculin (de bidet) Appareil sanitaire bas dont la cuvette sert aux ablutions intimes.

bidet
n. m.
d1./d Petit cheval de selle trapu.
|| Par ext. Cheval.
d2./d Cuvette sur pied de forme oblongue, utilisée pour la toilette intime.

⇒BIDET, subst. masc.
A.— Petit cheval de poste, trapu et vigoureux, que montaient les courriers; petit cheval de selle ou de trait. P. ext., souvent péj., cheval. Bidet de poste; (r)enfourcher son bidet :
1. Toutefois, quant aux chevaux, les miens sont des bidets de dix à douze louis, peu dignes d'un officier bien ficelé et requinqué comme vous, et bons tout au plus à faire une course; de vrais bidets, quoi!
STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 1, 1836, p. 63.
2. Le bidet de campagne qui y était attelé /au cabriolet/ avait une toison jaunâtre et boueuse, qui lui donnait l'air d'un animal sauvage. Mais il était résistant, sous cette apparence chétive, et menait un galop d'enfer.
MOSELLY, Terres lorraines, 1907, p. 147.
Rem. Un emploi fém. bidette dans FLAUBERT, Par les champs et par les grèves, 1848, p. 284.
Bidets d'allure. ,,Chevaux qui, dans le pas dit relevé, ne relèvent les pieds que le moins possible, condition de vitesse. Tels étaient les anciens bidets de Normandie`` (GUÉRIN 1892); (cf. également BALZAC, Le Médecin de campagne, 1833, p. 106 et POURRAT, Gaspard des montagnes, Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 21). Double(-)bidet. ,,Bidet plus grand et plus renforcé que les bidets ordinaires`` (Ac. 1798-1932); (cf. PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1935, p. 130).
Loc. fig. Il a bien poussé son bidet. ,,Il a fait une fortune rapide`` (Ac. 1835, 1878).
JEU. Charger le bidet. ,,Se disait au trictrac pour mettre un grand nombre de dames sur une flèche`` (Ac. Compl. 1842).
Arg. ,,Moyen de correspondance (...) qui sert /la nuit/ aux prisonniers (...); une corde passée à travers les barreaux de leur fenêtre, et qu'ils font filer (...) en avant ou en arrière, porte une lettre et rapporte la réponse`` (F. VIDOCQ, Les Voleurs, 1836, p. 24).
Rem. Peut signifier ,,flandrin, homme gros et gras, trapu`` (Canada 1930).
B.— P. anal.
1. Appareil sanitaire comprenant une cuvette en forme de siège sur lequel on s'asseoit à califourchon, et qui sert aux ablutions intimes :
3. Et au bout de sa tirade, par une déduction pas absolument logique, de déclarer que les dévotes ne se lavent pas le derrière, assertion contre laquelle proteste la baronne et que coupe la princesse par cette répartie à brûle-pourpoint : « Madame je connais à fond Saint-Denis, Écouen, Picpus : eh bien, je puis faire le serment qu'il n'y a pas un bidet! »
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1895, p. 854.
Arg. Chevalier du bidet Se dit d'un souteneur (cf. G. FUSTIER, Suppl. au dict. de la lang. verte d'A. Delvau, 1883, p. 507) et on dit qu'il trouve son pain dans le bidet. Pop. ou vulg. Relavure de bidet,Chose sans valeur. Si c' était seulement de l' eau de vaisselle dont on pût nourrir des porcs! Mais c' est de l' eau de toilette, de la relavure de bidet! (BLOY, Journal, 1892, p. 62). rinçure de bidet (Ch.-L. CARABELLI, [Lang. pop.]) ,Une chose sans valeur. Eau de bidet (Ch.-L. CARABELLI, [Lang. pop.])Une chose sans valeur [il] ne se prend pas pour de l'eau de bidet (cf. ARAGON, Les beaux quartiers, 1936, p. 223).Se dit de quelqu'un qui a une haute idée de lui-même Avoir dans les veines de l'eau de bidet. [avoir] ,,Un sang impur, impropre à donner du courage`` (SANDRY-CARR. 1963).
2. TECHN. Dispositif servant à porter ou à maintenir la pièce que l'on travaille; ,,instrument de bois sur lequel le cirier travaille la cire`` (Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill.); ,,sorte d'étau, établi de menuisier`` (LITTRÉ, JOSSIER 1881). Bidet à vis. ,,Étau de gaînier à mors dormant et à mors à charnière`` (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1564 « petit cheval » (RABELAIS, Cinquième livre, ch. 27, 852 dans QUEM.); 2. 1739 p. métaph. « meuble de toilette » (Perverie, maître tourneur demeurant rue aux Ours, à l'enseigne de la Belle Teste avait sur sa carte d'adresse d'apr. HAVARD : bidets, doubles bidets et chaises à deux dos).
1 prob. à rattacher à l'a.fr. bider (BL.-W.5; DAUZAT 1968; COR.; FEW t. 1, p. 353b) « trotter » attesté dep. XVe s. (COQUILL., Enqueste, Œuv., II, 120, Bibl. elz. dans GDF.) d'orig. inc.; cf. rabider « accourir en hâte » (début XIVe s., G. GUIART, Roy. lign., 14215, W. et D., ibid.). L'hyp. d'un empr. à l'ital. bidetto (BRUNOT t. 2, p. 209; SAR., p. 48; DG) attesté au seul sens de « petit cheval » (Dict. de Florio, 1598 d'apr. WIND, p. 60) est à écarter, l'ital. étant au contraire empr. au fr. (MIGL.-DURO; PRATI; HOPE, p. 380).
STAT. — Fréq. abs. littér. :102.
BBG. — BRÜCH (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 306. — DARM. Vie 1932, p. 56. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 417. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 104. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 77; t. 3 1972 [1930], p. 107, 321, 542. — SAR. 1920, p. 48. — THURNEYSEN 1884, pp. 90-91. — WIND 1928, p. 59, 167.

bidet [bidɛ] n. m.
ÉTYM. 1534, « âne »; 1564, « petit cheval », in Rabelais; orig. incert.; p.-ê. de l'anc. franç. bider « trotter »; Guiraud postule une racine bid-, de biguer « boiter », avec l'idée de « marcher de travers ».
———
I Vieilli ou par plais. Petit cheval de selle. || Un bidet du Béarn. → Monture, cit. 1. — Vx. || Bidet d'allure. || Double bidet (plus grand).Par ext. Cheval. || Enfourcher son bidet. || « À dada (à cheval) sur mon bidet Quand il trotte il fait des pets… » (chanson enfantine).
1 Dans l'écurie, où vingt chevaux eussent pu tenir à l'aise, un maigre bidet, dont la croupe saillait en protubérances osseuses, tirait d'un râtelier vide quelques brins de paille (…)
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, t. I, I.
1.1 Vous voyez devant vous un pauvre homme, avec les qualités et les défauts de son état… un courtier en bidets normands et bretons…
Bernanos, Sous le soleil de Satan, in Œ. roman., Pl., p. 175.
Loc. fig. (vx). Pousser son bidet : faire sa fortune.
———
II
1 (1739). Cuvette oblongue et basse sur pied servant aux ablutions intimes. || Il y a un bidet dans la salle de bains. || Ancien bidet à cuvette amovible et à support de bois. || Bidet à eau courante, à robinets.
2 J'entrai dans le cabinet qui m'était destiné; il avait environ huit pieds carrés; le jour y venait comme dans l'autre pièce, par une fenêtre très haute et toute garnie de fer. Les seuls meubles étaient un bidet, une toilette et une chaise percée.
Sade, Justine…, t. I, p. 157.
Loc. fig. Argot. Chevalier du bidet : souteneur. — ☑ Fam. De l'eau de bidet : une chose sans valeur. || Il ne se prend pas pour de l'eau de bidet : il se prend pour quelqu'un d'important. — ☑ Pop. et vulg. Rinçure de bidet : avorton (t. d'injure).
2 (1842). Techn. Étau d'établi de menuisier; l'établi lui-même.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bidet — bidet …   Dictionnaire des rimes

  • Bidet — Bidet …   Deutsch Wörterbuch

  • Bidet — mit Mischbatterie. Ein Bidet (französisch, [biːdeː]) ist ein niedrig angebrachtes Sitzwaschbecken. Es dient zur Reinigung der Genitalien, des Anus und der Füße …   Deutsch Wikipedia

  • bidet — BIDET. s. m. Petit cheval. Un petit bidet. Monter sur un bidet. [b]f♛/b] On appelle Double bidet, Un bidet plus grand et plus renforcé que les bidets ordinaires. [b]f♛/b] Dans les postes aux chevaux, on appelle Bidets, Les chevaux destinés à… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Bidet — Sn niedriges Waschbecken (zum Reinigen des Afters und der Genitalien) per. Wortschatz fach. (20. Jh.) Entlehnung. Im Neuhochdeutschen zusammen mit der Sache entlehnt aus gleichbedeutend frz. bidet m. Dieses bedeutet ursprünglich Pferdchen (wohl… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • bidet — BIDET. s. m. Petit cheval. Un petit bidet. monter sur un bidet. double bidet …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bidet — (fr., spr. Bidäh), 1) Waschwanne; 2) Sitzbad, s.u. Bad I. A) b) aa); 3) Klepper, daher 4) B. neuf (spr. B. nöff, Thaler), französischer Thaler von 1724–26,10 od. 103/10 – 103/8 = 1 köln. rauhe Mark, 141 Loth sein = 1 Thlr. 71/2 Sgr. pr. Cour.; so …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bidet — Bi*det , n. [F. bidet, perh. fr. Celtic; cr. Gael. bideach very little, diminutive, bidein a diminutive animal, W. bidan a weakly or sorry wretch.] [1913 Webster] 1. A small horse formerly allowed to each trooper or dragoon for carrying his… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bidet — (frz. Bidäh), ein Klepper, kleines Pferd, eine Art Lehnstuhl; eine besondere Art Waschwännchen für Damen, auch Sitzbad. – Bidet neuf, der franz. Thaler von 1724, so genannt nach dem Münzzeichen, einem springenden Pferde …   Herders Conversations-Lexikon

  • bidet — (del fr. «bidet», caballito; pronunc. [bidé]) m. Recipiente de aseo, adecuado para sentarse sobre él y lavarse las partes inferiores del cuerpo …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.